Mon penchant pour la procrastination me pèse vraiment... C'est décidé, demain j'arrête.

mardi 29 décembre 2009

Et surtout, la santé...

En 2009, je ne m'en suis pas trop mal tiré. Très peu de gens à qui j'avais claqué la bise en janvier en leur souhaitant la bonne année (et surtout, la santé) ont passé l'arme à gauche.

J'ai connu des millésimes plus difficiles, ce qui m'avait pratiquement amené à me cacher sous l'escalier pendant les premières semaines de chaque année, autant pour ne plus bouffer de gâteau des rois que pour éviter d'avoir à souhaiter des choses aux gens.

Aussi, en lieu et place de voeux de fin ou de début d'année, je me contenterai de partager avec vous une planche des Rubipèdes, l'inégalée saga rugbystique d'Iturria.

Et je ne ferai donc qu'un seul voeu pour 2010 : que les éditions Glénat, qui ont pignon sur rue en pays de rugby à Grenoble, rééditent enfin les Rubipèdes ! (Pierrot, fais quelque chose !)




vendredi 18 décembre 2009

Lu sur le Net...

"Compte tenu des conditions météorologiques, le site de Météo-France est temporairement saturé"

Temporairement, ou intempérairement ?

jeudi 17 décembre 2009

Ça court, un minime...

Ce samedi après-midi en région toulousaine, pas loin du zoo de Plaisance du Touch, il faisait un froid de loup...
Raison de plus pour se réchauffer en courant comme ce Baptiste-là...






(Au bout du sprint : fixation, deux passes, un essai. Un régal !)

mercredi 16 décembre 2009

Classement britannique

Pas de quoi faire bugger le tableur pour calculer le classement britannique : un petit bonus défensif pour Carcassonne défait à Chambéry, un bonus offensif pour La Seyne et c'est tout...
Chacun gagne chez soi dans cette Poule 4 ça fait quand même plus ordonné !
La notion de défense du territoire n'est pas encore démodée en fédérale 1, comme disait mon président en pissant sur les poteaux de coin.



dimanche 6 décembre 2009

Comme au bon vieux temps


(Compte-rendu pas forcément objectif de Castanet-Aubenas, Fédérale 1)

L'hiver est la pleine saison du marron ardéchois.


Aubenas était bourré de bonnes d'intentions aujourd'hui, comme l'ont vite compris ceux qui ont pu assister à la mise en condition d'avant-match :







La stratégie semblait évidente :
  1. Pourrir le match
  2. Tirer les marrons du feu
Hélas l'entraîneur ardéchois, peu féru d'onomastique, ne semblait pas connaître l'origine du nom de notre riante cité banlieusarde, et il ne tomba pas sur un ingrat quand il fondit à bras raccourcis sur Thierry Fossat son homologue castanéen.
Nous jetterons un voile pudique sur ce qui se passa après dans le couloir grillagé qui mène aux vestiaires où les deux belligérants -logiquement expulsés- furent envoyés en même temps, ce qui était certainement la plus belle bourde en matière de mélanges dangereux depuis l'explosion d'AZF.

A l'origine de ces joyeusetés, quelques marrons distribués par un troisième ligne d'Aubenas me sembla-t-il, loin des yeux de l'arbitre, et ayant entraîné des réactions classiques en pareil cas.

Le manque de présence d'esprit, d'autorité, ou de ce que vous voudrez de la part des deux arbitres assistants fit le reste, et tout partit en sucette.

Les plus calmes dans tout ça furent certainement les joueurs, qui surent rester dans le match et produire un résultat conforme au niveau des deux équipes : Castanet 19 - Aubenas 8.

A noter la brillante performance de l'ouvreur de Castanet Ricardeau pour ses débuts en équipe première...

(La BD qui illustre ce billet est extraite des Rubipèdes de Michel Iturria édité chez Glénat il y a environ 15 ans après être paru notamment dans Pilote et Sud-Ouest. Disponible chez les bouquinistes si vous avez de la chance !)

Calme plat sur le classement, que des victoires à la maison, pas de bonus...




vendredi 4 décembre 2009

A voir et à ouïr

Vu : les dernières minutes de Montauban-Clermont, (20-15). Belle fin de match, c'est tout ce que je peux en dire, et c'est déjà pas mal ! de l'attaque, de la défense, du sacrifice et de la solidarité du côté de Montauban, et des accolades pas simulées au bout du match entre des combattants épuisés.

Ouï : le public qui sifflait massivement Parra au moment de buter, et traitait peu avant l'arbitre d'e...... avec un certain sens du rythme, et beaucoup (trop) d'enthousiasme.

On ne devrait jamais écouter Montauban...



Ajuste titre

Lu ce matin en page 3 de l'Equipe :

"La France s'inquiète"

teuh, teuh (scusez-moi ça doit être la grippe).
Ouf, il ne s'agit que du tirage de la Coupe du Monde de foot. Roger Gicquel n'a pas intégré la rédaction de mon quotidien préféré... Mais ça n'ajoute rien à l'enthousiasme général d'un maussade vendredi matin.

Tenez, pour changer de ton, je préfère ressortir des archives de ce journal ce très vieux titre de la même rubrique "foot" (cité de mémoire, corrigez-moi si je me trompe) :
"Blénod réagit devant un Nœux qui se redresse"

C'est quand même mieux pour commencer la journée, non ?


jeudi 3 décembre 2009

Goupil :->

Lu avec -un certain retard- sur le site de l'US Monflanquin XV cette annonce que j'aime beaucoup, de nature à réjouir tous les renards de ma connaissance :
"Les poules sont enfin tombées"
Pourtant chez nous c'est plutôt les prunes qu'on ramasse...















L'US Monflanquin c'est le club où jouait mon papa.
La poule qui m'intéresse est la poule 1 de fédérale 3 Sud-Ouest. Elle s'est cassée en tombant, et j'y ai trouvé, outre Monflanquin où donc mon papa est né et a joué, Castillonnès où je suis né et où j'ai joué (au football ! :o) et Villeréal (juste entre les deux).
Les week-end où je vais voir ma maman, je fais le tour des trois bastides en une matinée en VTT...
Les coéquipiers de mon fiston, minimes de Castanet, jouent contre Perpignan ou Pau... C'est pour ça qu'ils veulent tous des scooters, sans doute ! L'équipe de ma fille (Nice) joue contre Saint-Etienne, Chambéry, Le Creusot...
Les voyages forment la jeunesse. (Mais ils déforment les chapeaux, ajoutait Alphonse Allais)

lundi 30 novembre 2009

Suisse hideux

"La construction de minarets est désormais interdite en Suisse", a annoncé le gouvernement helvétique dans un communiqué officiel publié seulement quatre heures après la fermeture des bureaux de vote, à midi.

C'est laid. Mais quelle serait la réponse à la même votation chez nous ?

J'ai des raisons de penser que ça se passerait mal, car, comme l'affirmait Frédéric Dard,

"Il y aurait plusieurs façons d'être con, mais le con choisit toujours la pire."



samedi 28 novembre 2009

OUPS !

A la suite d'une malencontreuse erreur de mise en page, l'article précédent était entaché d'une petite erreur, que voici promptement réparée. (Photo Rachel Bilodeau)


Quel match ! ils nous ont régalés !!!
:o°

ENZL !


Un petit collage spécialement dédicacé à Pierrot la Tombal

 ;-)

(en fait, l'agneau de la photo est américain !)

vendredi 27 novembre 2009

Droit à l'image !

Pour illustrer un billet sur un autre blog, destiné aux joueurs de l'école de rugby de mon club, j'ai recherché une image de Dan Carter (pas con comme idée ! ;o)

Et voilà le premier résultat de la recherche :



 J'aime autant ne pas en parler davantage.

Sinon, pour voir la photo que j'ai mise sur le blog des gamins, c'est là. (désolé, c'est pas celle avec sa copine)



mardi 24 novembre 2009

Quand ça va mal...


Découpé en Une de l'Equipe aujourd'hui :















Pauvre Titi, il avait bien besoin de ça...

dimanche 22 novembre 2009

Vulnerant Omnes, Ultima Necat.

(J'ai rassemblé tout mon latin des pages roses pour trouver un titre original : après ça vous ne pourrez pas dire que je ne fais pas d'efforts...)
Toutes les pénalités enquillées par Artero pour Carcassonne ont fait mal à Castanet aujourd'hui, surtout la dernière, à zéro seconde de la fin.
Castanet avait si bien bousculé Carca en première mi-temps, avec notamment cet essai plein de rage d'Alquier venant conclure un rush de Larguet, si férocement défendu sur les temps forts adverses en seconde mi-temps, qu'on s'était surpris à sauter en l'air à la 80ème quand Couturier rentra de 50 m en biais la pénalité de la gagne.
Mais 4 minutes plus tard, plus loin que le bout du bout des arrêts de jeu, l'arbitre choisit de ne pas siffler un en-avant (enfin bon, nous on pensait qu'il aurait pu le siffler ! ), mais voit bien sur le ruck qui suit l'entrée en travers d'un troisième ligne rouge et blanc.
Tant pis. C'était une belle après-midi de rugby quand même.
La prochaine fois il faudra essayer de prendre les points qui se présentent au moment où ils se présentent (les pénalités à 20 m face aux barres par exemple...)
Enfin bon, moi je suis à peu près aussi savant en rugby qu'en latin, alors ce que j'en dis...

(Castanet 16 - Carcassonne 18)





vendredi 20 novembre 2009

Take five

La main de Titi dans la culotte d'un zouave à sifflet !
Tout ça pour un malheureux pois chiche coincé !
Mâtin, Thierry, ta main passe... et repasse comme un pousse-pouce au rythme impossible du "take five"
Ils ont tous une quenotte contre la menotte, la mimine maligne, la pogne à pognon...
Tu es poursuivi par un hier de main, la main passe à demain mais elle est toujours là, (c'est malin la main), qui sait si elle sera dans la tombe, à regarder... qu'1 à 1 !


STOP !


AU PANIER, LA MAIN !


Amen.

dimanche 15 novembre 2009

Calme plat...

... sur le classement "britannique" du Groupe 4 de Fédérale 1. Aucune victoire à l'extérieur ce dimanche (normal, Carcassonne jouait à domicile ;o).
Ah ben tiens, justement, la semaine prochaine ils viennent à Castanet ! Le choc des boucliers ! le duel des champions de fédérale 2 (2008 contre 2009)... Tout ça, tout ça.
Aujourd'hui, les champions en titre ont fait un peu pitié au vu de la qualité du jeu d'attaque : jamais vu autant de gâchis derrière... Les vaillants savoyards de Montmélian ont été écrasés 24 à 20   :-/

Si c'est comme ça dimanche prochain, on va pas marquer beaucoup d'essais...







Rewind <<


Retour sur quelques images vues vendredi soir...










La plus belle exécution (capitale) d'un hymne national depuis Raymond Barre chantant la marseillaise.
 














Picamoles s'offre un Burger.




 Victor Matfield a un bref moment de lassitude...















Le désir des ailes...















David est convaincant dans sa charge : il capte tous les défenseurs pour libérer la voie vers l'essai.















 Bismarck fait du stop.















Habana a un joli turban



 Tu veux jouer à ma place ? (Pietersen au stadier qui avait ramassé le ballon)



 Haut-vol qualifié.


 Number one


 Louis ! y'a pénalité !


jeudi 12 novembre 2009

Losskakel

(Losskakel en afrikaans : demi d'ouverture)
Puisque c'est de saison, une vieille vanne qui circulait sur Naas Botha, demi d'ouverture springbok (de 1980 à 1992) davantage réputé pour ses coups de pied que pour ses passes croisées...  

Dans l'avion après un test-match, Naas Botha est abordé par son voisin : 
-ne seriez-vous pas le demi d'ouverture des Springboks ?
-oui, c'est bien moi. Et vous-même, Monsieur, qui êtes-vous ? j'ai l'impression de vous avoir déjà vu ? 
-ça m'étonnerait, je suis votre premier centre.

dimanche 8 novembre 2009

Sans tambour ni trompette

Après la 6° journée, et la victoire à l'extérieur de Castanet à Mazamet, voici le classement britannique du groupe 4 de fedérale 1 (tant que c'est comme ça, j'aime les anglais)
   


J1
J2
J3
J4
J5
J6
Total
Carcassonne
0
4
1
4
0
5
14
La Seyne
1
0
4
-3
4
0
6
Marseille
5
-3
1
1
1
1
6
Castanet
0
1
0
4
-4
4
5
Aubenas
0
0
4
0
0
0
4
Chambéry
2
0
0
-3
0
0
-1
Mazamet
-2
0
-3
0
0
-4
-9
Montmélian
-4
1
-4
0
0
-4
-11

(Classement britannique + bonus )

mercredi 4 novembre 2009

Les postes du rugby (suite)

Suite à mon appel à délation contribution lancé dans un précédent billet  Alice, ma petite ailière préférée m'a fait passer une version en provenance de l'équipe de rugby de l'ESSEC. Merci Alice !

Voici le lien 

(euh, où çà ? )
(ben là où c'est écrit : voici le lien)
(euh, je clique dessus, alors ? )

Le sens et le sens

Lu aujourd'hui sur le site de l'Equipe :

"Thompson remercie Brive"

Pour Laurent Seigne, c'était pareil, mais à l'envers... :o/

lundi 2 novembre 2009

My (humble) tribute to Rugby-Pioneers

Monflanquin (Lot-&-Garonne) Champion de France amateur de Rugby à XIII en 1947 !

Vous parlez d'un scoop...

N'empêche, je vous passe quand même l'info, et la photo :

























Vous vous en doutez, il y a anguille sous roche : le troisième debout à partir de la gauche, c'est mon papa !

Rugbyman à XIII, puis à XV (pendant quelques années...), puis " Joueur à XIII " !

Cette photo pourrait être l'occasion, pour ceux qui n'y ont jamais réfléchi, d'aller voir pourquoi on a longtemps parlé de "Jeu à XIII", de quand date le schisme, et si il existe des raisons objectives pour expliquer une certaine animosité entre les deux cousins (sinon des histoires de famille...)

Pour cela une première adresse bien sûr : Rugby-Pioneers !

Je vous invite aussi par exemple à lire ceci, à propos de Camille Montade, grand-père de mon copain Phiphi, champion de France à XV en 1925 comme pilier de l'USAP, membre de l'équipe olympique de 1924 (mais il ne joua pas la finale ) et artisan de l'implantation du XIII à Villeneuve-sur-Lot...

Je vous invite de même à me contacter si votre papa est lui aussi sur la photo ! :o)

Bref j'espère que cette photo vous donnera comme à moi envie de vous balader dans l'espace-temps...

(Between the posts)-scriptum : je rajoute ici sous forme cliquable les liens que nous a livrés Frédéric Humbert dans son commentaire (ils ne sont pas cliquables dans le comm).

Merci à lui !



Un superbe docu TV sur le sujet en vidéo à la demande, téléchargeable pour un prix modique (et sans DRM). 

http://rugby-pioneers.blogs.com/rugby/2008/11/bad-deal-for-au.html
http://rugby-pioneers.blogs.com/rugby/2008/04/happy-birthday.html
http://rugby-pioneers.blogs.com/rugby/2008/01/dally-messenger.html
http://rugby-pioneers.blogs.com/rugby/2009/03/have-you-ever-been-to-huddersfield-in-1910.html

vendredi 30 octobre 2009

Golden Oldies

C'est un exercice de style bien connu. Qui d'entre nous n'a pas reçu dans sa boite aux lettres électronique un courrier redirigé à de multiples reprises et contenant, au choix, soit un florilège de citations d'entraîneurs (je devrais dire LE florilège) soit une présentation des joueurs de rugby poste par poste.


C'est cette dernière catégorie qui m'intéresse, car elle est plus évolutive que la simple liste polycopiée de citations.
Il en existe probablement de multiples versions. 
Si vous en avez une sous la main, je suis preneur : je ne vais pas mettre en route une thèse de 3° cycle, mais j'aime bien ce genre de littérature.


A titre d'exemple, je vous livre la version des Vintage Whines du New-York Rugby Club.

(Je joins ci-après une traduction de mon cru pour ceux d'entre vous qui ont la flemme ou qui ne parlent pas bien l'étranger).





Le guide "Vintage Whines" du rugby

pour les Vétérans de plus de 35 ans

(Edition du 18 février 2006)

(note du traducteur : "Vintage Wine" signifie "Vin Millésimé" et "Vintage Whine" pourrait librement se traduire par "Vieux Geignements" ou "Vieilles Douleurs")

Le Jeu, l'Equipe, le Ballon, les Règles, et les Postes des joueurs (Idée volée aux "Vancouver Legends" augmentée et enrichie)

Le Jeu...
est appelé Rugby à XV et ne doit pas être confondu avec le Rugby à XIII. Ce dernier est joué par treize gars très affutés, alors que le Rugby des + de 35 se joue à 15 joueurs très peu affutés.Les joueurs de Rugby à XV sont en général de meilleurs chanteurs et buveurs de bière que les treizistes. Les oreilles en chou-fleur sont communes dans les deux sports, mais les Vintage Whines se reconnaissent aussi à leurs fesses en chou-fleur.

L'Equipe...
peut être composée de 15 joueurs plus un banc de remplaçants aussi fourni que vous voudrez.Il y a aussi un Capitaine (connu chez les Old Boys comme le Grand Patron ou l'Autre Nul) et un Directeur Sportif. Traditionnellement le Directeur Sportif des Vétérans ne prend pas part au Jeu, mais lorsqu'il s'y risque il se fait remarquer par sa condition physique déplorable.

Le Ballon...
est ovale et non sphérique, pour que ceux qui ne parviennent pas à l'attraper aient une excuse. Cela aide également les plus simples parmi les joueurs qui n'ont ainsi à choisir qu'entre deux extrémités pour taper dedans.

Les Règles...
ne sont pas très pertinentes. Sur le terrain nous avons 30 garçons essayant de jouer et un autre, l'Arbitre, qui essaie de les arrêter. Du fait du grand nombre de changements dans les règles ces dernières années, peu de joueurs se réfèrent à la même édition. Les Arbitres ont le même problème, et seraient même parfois sourds et aveugles.

Les Postes...
Les rugbymen jouent à des postes prédéfinis.Dans chaque équipe nous trouvons 8 joueurs appelés les Avants qui poussent, chargent, luttent, galèrent et très occasionnellement avancent avec le ballon sous le bras. Parfois les Avants se déplacent en groupe soudé, en cachant le ballon, ce qui est très bien joué. Les 7 autres joueurs sont appelés les Arrières, parce qu'ils courent côte à côte, se passant le ballon vers l'arrière. Parfois ils se débrouillent pour courir tout droit au milieu du terrain et c'est très bien joué. La plupart du temps, les Arrières lâchent le ballon, lui courent après, trébuchent et tombent par terre. Lorsque cela arrive, l'équipe adverse se saisit du ballon et se met à courir dans l'autre sens. Le joueur qui a perdu la balle doit alors se mettre à la recherche d'une excuse valable, c'était le soleil, le vent (parfois son propre vent), la lune, je me demande qu'est-ce qu'on va manger ce soir, je viens de me faire une élongation, la passe était mauvaise, etc, etc. Trouver une bonne excuse est en général le plus beau geste technique qu'un Vintage Whine puisse exécuter.

L'Arrière...
C'est l'ultime défenseur, qui se fait toujours engueuler lorsque les adversaires marquent.Les Arrières des Vintage Whines, toutefois, excellent dans l'art de se placer soigneusement sur le terrain pour éviter de se trouver face à face avec un attaquant ou à la retombée d'une chandelle. On nomme cette faculté "avoir une bonne lecture du jeu". Ils font aussi d'excellents animateurs et sont capables de très bien encourager leurs partenaires pour que ceux-ci résistent à la poussée adverse. On les voit souvent hoqueter et haleter en cherchant du côté de la ligne de touche la bouteille d'eau la plus proche ou se démener pour tenter de rentrer dans le champ des photographes.

Les Ailiers...
Il y en a un de chaque côté du terrain, à droite et à gauche. Ils sont connus pour leur répugnance à prendre leurs responsabilités et leur faculté de paniquer sous la pression. Ce sont toujours les premiers à se faire une déchirure. Chez les Vintage Whines, plutôt que de laisser un véritable ailier se faire mal à l'échauffement, des avants, et tout particulièrement les plus vieux et les plus mal en point des première ligne, sont en général titularisés à l'aile pour semer la confusion dans le camp d'en face, avec pour résultat que les joueurs adverses  délaissent les bords de touche à cause des odeurs émanant de nos joueurs latéraux.

Les Centres...
Eux aussi sont deux, le Premier et le Second. Lors d'une attaque, ce sont eux qui courent très vite vers le premier adversaire et s'écroulent dans ses bras. Lorsqu'ils essaient de taper dans le ballon, c'est toujours une aventure. Les centres ont habituellement un très bon spermatogramme, mais chez les Vintage Whines nous faisons jouer des avants aux postes de centres, ce qui fait que cette caractéristique n'est pas vraiment vérifiée. Les centres sont également connus pour leur rapidité et ceux des Vintage Whines ne font pas exception à la règle. Ils sprintent fréquemment du terrain vers les toilettes (ou vers le bar, pour refaire le plein). Ils possèdent un talent troublant pour se rentrer dedans ou se faire aplatir par les adversaires qu'ils essayaient de désintégrer.

Le Demi d'Ouverture...
dans le Rugby de Vétérans, c'est le poste de la grande rigolade, réservé aux vieux beaux qui croient qu'ils peuvent encore y arriver. Ils font les durs en prenant diverses attitudes, grognant, se mouchant dans leurs doigts, boxant dans le vide, et mettent du velcro à l'intérieur de leur suspensoir. Si quelqu'un s'approche d'eux ils font une des trois choses suivantes : (1) botter le ballon n'importe où (2) courir n'importe où (3) se mettre en position foetale. Chez les Vintage Whines, le poste de demi d'ouverture est réservé à ceux qui sont capables de s'enfiler deux pintes de bière et un double cheeseburger 10 minutes avant le match.

Le Demi de Mêlée...
Un petit gars noueux qui fait beaucoup d'exercice les jours de match. Passe tout son temps de jeu à essayer de rester hors de portée des Avants d'en face. En général il s'enhardit dans le dernier quart d'heure et prend une raclée. Chez les Vintage Whines, traditionnellement,le Demi de Mêlée discute avec l'arbitre, les Avants des deux équipes, les Arrières des deux équipes, les supporters, et les autres rugbymen jouant sur les terrains voisins. Le titulaire actuel du poste est connu pour avoir été observé en train de discuter sur le mode de la dictée sténo même après le match et ce jusqu'à près d'une heure du matin le lendemain.

Les Première Ligne...
Le cercle vicieux de la mêlée. Dans le rugby de Vétérans, ils jouent un jeu séparé avec les Première Ligne d'en face. Souvent ce jeu se passe dans un coin du terrain, sans ballon, pendant que le reste se déroule ailleurs. Après 15 minutes ils sont toujours complètement à la ramasse, et, comme les alcooliques, jurent que c'est la dernière fois. Les tâches alimentaires variées sur le nombril sont un prérequis pour le poste. Chez les vintage Whines, tout ceci ce vérifie, mais les mêmes caractéristiques qualifient également pour jouer Centre ou Ailier. Les Première Ligne des Vintage Whines rechignent à faire le moindre mouvement. Toutefois certains ont été vus sursauter ou se tortiller lorsque leur Seconde Ligne se lie et verrouille sa prise entre leurs cuisses sur tout ce qu'il trouve de commode à attraper.

Les Seconde Ligne...
C'est le poste le plus tranquille. Leur capacité à se reposer entre deux cuisses bien rembourrées, bien arrimés aux poignées d'amour de leurs Première Ligne, peut en amener certains à s'endormir. Ils sont connus pour aimer leur confort et se prélasser bien au chaud sous une pile de joueurs. Un seconde ligne expérimenté peut passer tout un match sans aucun contact de quelque nature que ce soit avec le ballon. Habituellement reconnaissable à sa magnifique paire d'oreilles et à son nez en forme d'Amérique du Sud. Les Seconde Ligne ont une sidérante capacité à continuer à respirer normalement dans des milieux ou prédominent des odeurs pestilentielles. Ils aiment les mêlées et les mystères de la liaison entre les jambes des Première Ligne. Le secret de cette liaison se transmet usuellement de père en fils ou de mère en fille. Des Seconde Ligne ont été observés courant en cercle et envoyant des bisous aux supporters alors qu'ils étaient censés jouer au rugby.

Les Troisième Ligne...
Chez les Vintage Whines ce sont basiquement des méchants garçons qui n'ont jamais grandi. Ils ont cependant appris à déléguer les vrais plaquages à des collègues plus jeunes. Les Numéro Huit pensent en général qu'ils auraient très bien pu jouer une saison supplémentaire en compétition et se font dévoyer par les flankers pour faire le sale boulot. Le but principal du Troisième Ligne est de terminer le match pas trop décoiffé, et d'être en Première Ligne le soir dans les boites à strip-tease. Ils ont également la capacité de se souvenir parfaitement de tous les matches qu'ils ont disputés, alors que pas le moindre des autres participants n'a le moindre souvenir de leur présence. Certains d'entre eux sont connus pour se raser les jambes et la plante des pieds.

L'Arbitre...
Aisément identifiable par sa position quarante mètres derrière le ballon, même au coup d'envoi. En général un ex-joueur de la plus mauvaise équipe de quatrième série régionale avant de se mettre au rugby de Vétérans. Souvent chez les Vétérans l'arbitre interromp la partie sur une blessure mineure pour aller se jeter un petit verre de blanc. Les arbitres ont récemment pétitionné pour obtenir de l'IRB que l'intérieur des ballons soit recouvert de fer-blanc. Des pois chiches seraient ensuite déposés à l'intérieur, de manière à ce que le bruit ainsi engendré  leur permette au minimum d'avoir une idée de l'endroit du terrain où se déroule le jeu. L'usage qui réserve un vestiaire et une douche séparés à l'arbitre n'existe pas chez les Vétérans. Ceci provoque parfois des scènes excitantes dans les douches lorsque l'arbitre s'avère être une femme.

Et pour récompenser ceux qui ont tout lu jusqu'au bout, la cerise sur le gateau est offerte par l'indispensable Pierrot la Tombal





mercredi 28 octobre 2009

L'Equipe en ligne

En raison de la grève, le quotidien est mis en ligne gratuitement ici

Ne pas manquer l'article de PMB : "Le roi des menteurs"

mardi 27 octobre 2009

Enfin du foot !

Tous les amateurs se souviennent de "Pixie" qui enchanta les tribunes de l'OM il y a quelques années...
A 45 ans, entraîneur d'un club japonais, il n'a toujours pas les deux pieds dans le même sabot :

lundi 26 octobre 2009

Classement britannique : ça se gâte !

Gris ciel sur Castanet ce dimanche.
Les petits poissons lauragais ont été pris dans les filets de La Seyne (humour.)

Une défaite à domicile indiscutable contre des varois solides et efficaces (deux essais partout mais 5 pénalités 1 drop et 2 transformations pour l'ouvreur Marras à 100%).

Le classement est toujours aussi britannique : gardons nous aussi notre flegme !



Fédérale 1 P 4      J1   J2   J3   J4   J5    Classement britannique
   Carcassonne         0     4     1      4     0                      9  
   La Seyne              1     0     4      -3     4                    6
   Marseille              5    -3     1      1     1                      5
   Aubenas               0     0     4      0     0                     4
   Castanet              0     1     0      4    -4                      1
   Chambéry            2     0     0     -3     0                     -1
   Mazamet             -2    0    -3      0     0                     -5
   Montmélian         -4    1    -4      0      0                    -7

Un petit plaisir en passant : ce joli transport de 3° ligne (qui finira en essai pour Castanet ) :





mercredi 21 octobre 2009

WWILF addict

Voilà : je wwilfe. Tous les jours. Je ne peux pas m'en empêcher.
Je n'ai jamais réussi à tenir plus de 5 secondes sur une planche à roulette ou à poser mes doigts en même temps sur deux cordes à la fois, alors j'ai choisi le wwilf.
Pour ceux qui ne connaissent pas ce sport : wwilf est l'accro-nyme de "what was I looking for ?" ("qu'est-ce que je cherchais, déjà ?"), vous l'avez compris ça se pratique sur internet, avec un navigateur et du temps à perdre.
Qu'est-ce que je cherchais, déjà ? cette question est au surf ce que la coda est à la fugue ou le butoir de fin de voie au petit train de banlieue : le signal de la fin des rêvasseries, coup d'oeil affolé sur la montre et rendez-vous manqué ("les embouteillages", "un accident sur la rocade","la neige"...)
Mais si on voit le bon côté des choses, c'est aussi en pratiquant ce sport qu'on tombe parfois sur les petites perles cachées du web, en sautant d'hyperlien en hyperlien comme les héros de science-fiction de mon adolescence franchissaient en fermant les yeux les failles du continuum spatio-temporel pour aller s'en jeter un chez Jabba le Huth. Mais je m'égare.
Et donc, récemment égaré hagard sur la toile, un jour où je ne savais vraiment plus ce que je cherchais, (déjà,) j'ai atterri sur ceci : Une interview d'Arthur Honegger en 1927 dans "La revue musicale" (cliquez sur l'image pour une lecture plus confortable)






Etonnant, non ? (La revue musicale est en libre téléchargement sur google books )

C'était notre séquence Culture.


lundi 19 octobre 2009

Ne changez rien !

Chambéry-Castanet : 17-20

     Fédérale 1 groupe 4 (Classement britannique + bonus)

  1. Carcassonne    0    4    1    4                   9
  2. Castanet          0    1    0    4                    5
  3. Aubenas          0    0    4    0                   4
  4. Marseille          5  -3    1    1                   4
  5. La Seyne          1    0    4  -3                   2
  6. Chambéry        2   0    0    -3                 -1
  7. Mazamet         -2   0  -3    0                  -5
  8. Montmélian     -4   1  -4    0                  -7

Et oui, au point où nous en sommes la mayonnaise a pris, à base de combat (beaucoup) et de réussite qu'il a fallu forcer sur les deux derniers matches, après qu'elle se fût* refusée au mois de septembre...

Pourvu que ça dure !

Note : le classement dit "britannique" (nobody's perfect) accorde 4 points à qui gagne à l'extérieur, 2 points à qui fait match nul à l'extérieur, 0 point à qui perd à l'extérieur ou gagne à domicile, -2 points à qui fait match nul à domicile, -4 points à qui perd à domicile. Les points de bonus s'additionnent comme dans le classement habituel. L'intérêt de cette manière de compter est de donner une vision "corrigée des variations migratoires" du championnat à un moment donné. Lors du dernier match de la poule, le classement britannique rejoint parfaitement le classement normal. (Sauf si j'm'a encore gourré en comptant les points, zut alors).

(au bout de ce lien les résultats complets sur le site It's rugby)


* (j'ai bon, là ?)

jeudi 15 octobre 2009

lundi 12 octobre 2009

Nimby

A la une de Libé ce matin :



















Renseignements pris, cette décharge secrète n'aurait rien à voir avec une pollution nocturne.

Il n'empêche que c'est tragique, ce truc (c'est pourquoi je me dépêche d'en rigoler).

C'est l'application au niveau national (et on parle de LA FRANCE quand même...) du célèbre principe du NIMBY qui a fait plus pour le recrutement des militants "écologistes" dans le monde que les gesticulations en parapente à moteur de certaine icône médiatique...

NIMBY (= not in my backyard !) (pas dans mon jardin) c'est l'opposition radicale à toute forme de pollution (sauf si elle est loin et qu'on ne sait pas).

Le développement durable vu par EDF, ça n'a pas beaucoup changé depuis Fessenheim (mise en service en 1978). Le problème de la gestion des déchets avait été résolu : on allait tout balancer à la mer et on en parlait plus.
Les poissons ont dit NIMBY ! et depuis on en parle.
Des politiques optimistes se sont même imaginé qu'on pourrait trouver un trou par chez nous pour planquer tout ça... Mouais, ça fait un moment qu'on tourne en rond pour le creuser, le trou...
En attendant, si on allait (discrètement) vider tout ça dans le jardin des autres ? en Sibérie en plus ça tombe bien ils vont pouvoir faire pousser des tomates énormes dans leur backyard, ça les changera des concombres.

Pendant ce temps on pourra rouler propre dans nos voiturettes électriques...

(Enquête de Laure Noualhat et Eric Guéret demain soir sur ARTE)

vendredi 9 octobre 2009

7 à dire (Cyrano Olympique)























"Le comité international olympique a validé l'entrée du rugby, sous sa forme à 7, aux Jeux Olympiques"

Ah ! Non ! C'est un peu court, jeune homme !
On pouvait dire... oh ! Dieu ! ... bien des choses en somme...
En variant le ton, —par exemple, tenez :

...
Curieux : " de quoi sert cette oblongue capsule ? "
Amical : " ouais on va défiler avec tous les autres chouettes copains de la grande famille olympique "
Soupçonneux : " le CIO de toutes façons c'est tous des pourris "
Pessimiste : "on est nuls au 7 et personne le regarde alors, ça va pas le faire "
Mondialiste : " ça va booster les statistiques olympiques des îles Fidji "
Rien compris : " allô ? Monsieur Lesept ? "
Pas attentif : " bof moi je risque pas d'y aller je suis handicap 18 et en plus en ce moment je putte comme un gland "
Méditerranéen : " le rubi ? aux jeux olympiques ? à Sète ? oh putain ! "
Fêtard : " on va arroser çà au Cinzano olympique "
Syndicaliste : " et allez donc huit chômeurs en plus "
Opportuniste : " bonne nouvelle, en ce moment on est que douze à l'entraînement "
Dubitatif : " le rugby ascète c'est bien mais le rrubi cassoulet-confit c'est pas mal non plus"

Et à la fin de l'envoi, m... j'ai mis le pied en touche. 




mercredi 7 octobre 2009

Aïe aïe aïe










On est pas sortis de l'auberge...

Ethique ?

J'ai tiqué en lisant l'Equipe aujourd'hui :
"il faut faire attention ; si on ne protège pas notre différence, notre valeur marchande s'en va."(Pierre Camou)

Franchement démoralisant.

lundi 5 octobre 2009

Rugby

Quelques photos de rugby de filles...

(match Ampuis-Nice de ce dimanche, les photos sont d'Alice) (cliquez dessus pour les agrandir)


















































dimanche 4 octobre 2009

On est pas des chats noirs !

Troisième match aujourd'hui pour Castanet en Fédérale 1, le premier à domicile après deux défaites : à Carcassonne 22-12 (menant 9-0 après avoir eu l'essai du K-O au bout des doigts, ils manquent le BD après avoir fait trembler les favoris de la poule) et à Aubenas 12-9 (une pénalité à la dernière minute les prive du match nul).

On en est sûrs maintenant : les champions de F2 2008-2009 ont le niveau pour jouer en F1 !

Vainqueurs ce jour de Marseille-Vitrolles à domicile (18-15) on peut même affirmer qu'ils ne sont pas poursuivis par la malchance, (comme le ton un peu chafoin du début de ce billet aurait pu vous le faire croire) : en ce dimanche après-midi très ensoleillé, les castanéens se sont remboursés de leurs frustrations passées en résistant "contre toute évidence" à la domination des Marseillais pendant toute la deuxième mi-temps, après avoir fait la différence en première période malgré le manque de précision de leur buteur.
Au passage Nikê la déesse de la victoire leur a octroyé un amical petit bonus en déviant d'un souffle la dernière tentative de l'ouvreur marseillais : j'étais sur la trajectoire, ça s'est décidé dans les deux derniers mètres : à gauche !... (de çà : /             /)  ;o)

Marseille est de toute évidence armé pour en gagner d'autres à l'extérieur, et c'est bien sûr ce que tout Castanet espère maintenant :o)

jeudi 1 octobre 2009

Spores à risques

Aujourd'hui j'ai cueilli pour vous ce magnifique carpophore dans Libé :



L'objet illustre un article alléchant  de Jacky Durand intitulé "Girolle et j'y reviens".
Arf, le sympathique cryptogame ici représenté est (au mieux) un lactaire poivré, (mais je ne suis pas mycologue).
Bon, on ne va pas en faire tout un plat, c'est encore le documentaliste qui va porter le chapeau.



dimanche 27 septembre 2009

De la méthode avant tout

Vu cette pub sur un blog qui cause de Rugby :








Ce qui m'inspire immédiatement deux réflexions :

  1. Google Ads semble cibler davantage les supporters et supportrices de rugby que les joueurs (mis à part Lomu et Caucau, il y en a plus qui cherchent des trucs qui font grossir que maigrir :o)
  2. D'après ce que je peux lire "en creux", il existerait des méthodes qui font maigrir AVEC un yoyo. Je  crains que les résultats ne soient pas très rapides, mais après tout je ne suis pas pressé, je n'ai toujours pas commencé à grossir.

Agen-Grenoble 22-16

Zut, les agapes familiales m'on fait louper le début du match (et les essais, à 5 minutes près)... Difficile d'en parler objectivement.
Mais bon d'après ce que j'ai compris, le tas de saindoux le plus rapide du monde (dixit ma fille ;o) a encore fait des siennes...






(photo piquée sur rugbyrama.fr)








Ce type est un vrai bonheur. Il en faut plus des comme lui dans nos championnats de bétonneurs-grillageurs professionnels ! Envoyez nous des Caucau, des Sinoti Sinoti, des Duadua (oui je sais j'abrège mais bon) des Mémé et des Cancan, euh pardon des Médard et des Candelon, des Heymans, des Palisson,  que sais-je, qu'on les filme, qu'on les encense, qu'on les porte aux nues (non, j'ai dit aux nues, j'ai déjà le calendrier des PTT à la maison, merci) et que les mômes rêvent toutes les nuits de les imiter !!! et surtout, surtout, qu'ils y arrivent un jour !

mercredi 23 septembre 2009

Un coup de rap...

Rugby amateur... Tout ce qu'on aime...




Un clic pour voir le site du groupe :  le-4p

"Le triomphe du non-dit"

Aujourd'hui en page 8 de l'Equipe, cet article de Pierre-Michel Bonnot dont je vous livre aussi le sous-titre:
"Au terme d'un non-procès dont la FFR a non-communiqué la date, la commission de discipline "non-suspendra" Mathieu Bastareaud. Non mais !"

Franchement réjouissant, le papier en question, dans lequel l'auteur se penche entre autres sur "l'intrigant cas Camou"...

Vive la presse en papier !

mardi 22 septembre 2009

Rugby (in)Digest : grogne dans les Ecoles de Rugby

La Efèfère a publié le 2 septembre (pour la saison qui commence...) le nouveau "rugby digest", la bible des compétitions des Ecoles de Rugby. Cette nouvelle édition entraîne des bouleversements majeurs dans la vie des EDR. Pour toutes les catégories la tendance est à la hausse : dans chaque tranche d'âge, le nombre de joueurs par équipe augmente, le temps de jeu aussi et les terrains s'agrandissent. Que du bon, me direz-vous, le jeu des petits devient plus intéressant, il s'aère, l'apprentissage de la vision du jeu est favorisé, etc, etc.
Il reste un problème épineux à gérer pour les clubs : la FFR a oublié de décréter l'augmentation du nombre de terrains pour faire gambader les chers petits le samedi aprème.
Le calcul est vite fait : là ou sur UN terrain on pouvait disputer un "plateau" (mini tournoi à 3 équipes) de benjamins en 1 heure sans souci (3 rencontres de 18 minutes dont deux en même temps sur demi-terrain) pour enchaîner avec un plateau minimes en un peu moins de 2 heures (3 rencontres sur "grand" terrain, 3 x 30 minutes), et passer à la collation de 17 heures, il faut maintenant un terrain réservé pour les benjamins (3 matches de 24 minutes) et un terrain pour les minimes.
Si on n'a qu'un terrain disponible, il faut choisir : ce sera les benjamins ou les minimes... ou les petits (moins de 7 ans, -9, -11).

Ah zut, les cadets jouent à domicile ce week-end. :-(

Autre nouveauté : à partir de Janvier les minimes ont la possibilité de jouer à XV sur terrain complet, avec des mêlées "pour de vrai" poussées jusqu'au gain du ballon. Ok. Recommandation de la ffr : interdit d'avoir des accidents. On est d'accord. L'arbitrage ? deux joueurs aidés des éducateurs. Quand on sait qu'à tous niveaux les matches arbitrés par un Licencié Capacitaire en Arbitrage (solution de remplacement en cas d'absence d'un arbitre officiel) se jouent obligatoirement avec des mêlées simulées, on se demande si il n'y aurait pas là un début d'incohérence...

Le printemps est traditionnellement pour les EDR la saison des tournois. C'est toujours assez agité, toujours rigolard, c'est une des belles occasions de mélanger tous les enfants et les éducs du poussin au minime, dans le bus et au pique-nique, bref tout le monde se régale. Cette année, on est parti pour faire des tournois par catégories, ...ou pas du tout : y'a plus la place pour les tournois "EDR complètes".

Mon club organise depuis bientôt 10 ans un tournoi sur deux jours, 25 clubs sur 5 catégories (des -7 aux -15) sur 7 terrains : plus la place, plus de tournoi ?

Quand on croise ces contraintes avec celles de tous les petits clubs (indisponibilité des terrains -souvent municipaux- en cas d'intempéries, rareté des entraîneurs qualifiés parmi les bénévoles, manque de moyens) on aboutit en cette fin de mois de septembre à quelque chose qui ressemble à un début de découragement...

Allez, pour la bonne bouche, une dernière innovation, bien croustillante : imaginez un match de  minimes (15 ans, toutes leurs dents, déjà du poil, et les hormones qui le font pousser en perfusion maximum 24 h sur 24, surtout le samedi). En première mi-temps, des chocs se sont produits, des choses se sont dites, les contentieux sont en place, les plus forts sont chambreurs, les plus faibles sont vexés : ils ont pris 5 essais à zéro... Pas de problème ! on suit le rugby digest, on marque le score sur la feuille, on mélange les joueurs des 2 équipes et on finit le match bien gentiment entre gentils garçons, sans se faire mal, surtout :D !!
Gageons que cette innovation indispensable va déclencher l'enthousiasme chez nos gamins...

On va voir ce que ça donne, et on en reparle ;o)

lundi 21 septembre 2009

George... Je t'aime.

"Je préfèrerais me faire examiner la prostate en direct à la télévision par un type aux mains bien froides qu'avoir une page Facebook" (George Clooney)

 (Lu dans Libération du lundi 21 septembre)

 
You ain'gonna hit me, George, are you ?

Au secours ! Jonah revient !



Bon, on voit des muscles plus impressionnants tous les dimanches, mais pas souvent en Fédérale 1. Quant à la carte de visite, c'est lui qui a la plus grosse du championnat, ça c'est sûr :o)

La balle au centre

Entendu ce matin J-F Kahn sur France-Culture, à propos de son positionnement sur l'échiquier politique :

"Puisque je refuse une société (où) l'état serait au centre de tout, puisque je refuse une société où l'argent serait au centre de tout, (...) je suis au centre !"

CQFD.

dimanche 20 septembre 2009

Nouvelle Audi


Pour tous les amoureux des tas de tôle : j'ai lu aujourd'hui dans une pub de l'Equipe que la chose se nommait Etron.

Vraiment, je la sens pas.

vendredi 18 septembre 2009

T'auras du lolo

Bien sûr je le déplore, mais je dois en témoigner : j'ai entendu M. Bruno Lemaire déclarer ce jour sur France Info qu'il allait demander aux banques de faire un geste pour aider "les producteurs de lait qui ne peuvent plus faire face à leurs traites"...