Mon penchant pour la procrastination me pèse vraiment... C'est décidé, demain j'arrête.

vendredi 30 octobre 2009

Golden Oldies

C'est un exercice de style bien connu. Qui d'entre nous n'a pas reçu dans sa boite aux lettres électronique un courrier redirigé à de multiples reprises et contenant, au choix, soit un florilège de citations d'entraîneurs (je devrais dire LE florilège) soit une présentation des joueurs de rugby poste par poste.


C'est cette dernière catégorie qui m'intéresse, car elle est plus évolutive que la simple liste polycopiée de citations.
Il en existe probablement de multiples versions. 
Si vous en avez une sous la main, je suis preneur : je ne vais pas mettre en route une thèse de 3° cycle, mais j'aime bien ce genre de littérature.


A titre d'exemple, je vous livre la version des Vintage Whines du New-York Rugby Club.

(Je joins ci-après une traduction de mon cru pour ceux d'entre vous qui ont la flemme ou qui ne parlent pas bien l'étranger).





Le guide "Vintage Whines" du rugby

pour les Vétérans de plus de 35 ans

(Edition du 18 février 2006)

(note du traducteur : "Vintage Wine" signifie "Vin Millésimé" et "Vintage Whine" pourrait librement se traduire par "Vieux Geignements" ou "Vieilles Douleurs")

Le Jeu, l'Equipe, le Ballon, les Règles, et les Postes des joueurs (Idée volée aux "Vancouver Legends" augmentée et enrichie)

Le Jeu...
est appelé Rugby à XV et ne doit pas être confondu avec le Rugby à XIII. Ce dernier est joué par treize gars très affutés, alors que le Rugby des + de 35 se joue à 15 joueurs très peu affutés.Les joueurs de Rugby à XV sont en général de meilleurs chanteurs et buveurs de bière que les treizistes. Les oreilles en chou-fleur sont communes dans les deux sports, mais les Vintage Whines se reconnaissent aussi à leurs fesses en chou-fleur.

L'Equipe...
peut être composée de 15 joueurs plus un banc de remplaçants aussi fourni que vous voudrez.Il y a aussi un Capitaine (connu chez les Old Boys comme le Grand Patron ou l'Autre Nul) et un Directeur Sportif. Traditionnellement le Directeur Sportif des Vétérans ne prend pas part au Jeu, mais lorsqu'il s'y risque il se fait remarquer par sa condition physique déplorable.

Le Ballon...
est ovale et non sphérique, pour que ceux qui ne parviennent pas à l'attraper aient une excuse. Cela aide également les plus simples parmi les joueurs qui n'ont ainsi à choisir qu'entre deux extrémités pour taper dedans.

Les Règles...
ne sont pas très pertinentes. Sur le terrain nous avons 30 garçons essayant de jouer et un autre, l'Arbitre, qui essaie de les arrêter. Du fait du grand nombre de changements dans les règles ces dernières années, peu de joueurs se réfèrent à la même édition. Les Arbitres ont le même problème, et seraient même parfois sourds et aveugles.

Les Postes...
Les rugbymen jouent à des postes prédéfinis.Dans chaque équipe nous trouvons 8 joueurs appelés les Avants qui poussent, chargent, luttent, galèrent et très occasionnellement avancent avec le ballon sous le bras. Parfois les Avants se déplacent en groupe soudé, en cachant le ballon, ce qui est très bien joué. Les 7 autres joueurs sont appelés les Arrières, parce qu'ils courent côte à côte, se passant le ballon vers l'arrière. Parfois ils se débrouillent pour courir tout droit au milieu du terrain et c'est très bien joué. La plupart du temps, les Arrières lâchent le ballon, lui courent après, trébuchent et tombent par terre. Lorsque cela arrive, l'équipe adverse se saisit du ballon et se met à courir dans l'autre sens. Le joueur qui a perdu la balle doit alors se mettre à la recherche d'une excuse valable, c'était le soleil, le vent (parfois son propre vent), la lune, je me demande qu'est-ce qu'on va manger ce soir, je viens de me faire une élongation, la passe était mauvaise, etc, etc. Trouver une bonne excuse est en général le plus beau geste technique qu'un Vintage Whine puisse exécuter.

L'Arrière...
C'est l'ultime défenseur, qui se fait toujours engueuler lorsque les adversaires marquent.Les Arrières des Vintage Whines, toutefois, excellent dans l'art de se placer soigneusement sur le terrain pour éviter de se trouver face à face avec un attaquant ou à la retombée d'une chandelle. On nomme cette faculté "avoir une bonne lecture du jeu". Ils font aussi d'excellents animateurs et sont capables de très bien encourager leurs partenaires pour que ceux-ci résistent à la poussée adverse. On les voit souvent hoqueter et haleter en cherchant du côté de la ligne de touche la bouteille d'eau la plus proche ou se démener pour tenter de rentrer dans le champ des photographes.

Les Ailiers...
Il y en a un de chaque côté du terrain, à droite et à gauche. Ils sont connus pour leur répugnance à prendre leurs responsabilités et leur faculté de paniquer sous la pression. Ce sont toujours les premiers à se faire une déchirure. Chez les Vintage Whines, plutôt que de laisser un véritable ailier se faire mal à l'échauffement, des avants, et tout particulièrement les plus vieux et les plus mal en point des première ligne, sont en général titularisés à l'aile pour semer la confusion dans le camp d'en face, avec pour résultat que les joueurs adverses  délaissent les bords de touche à cause des odeurs émanant de nos joueurs latéraux.

Les Centres...
Eux aussi sont deux, le Premier et le Second. Lors d'une attaque, ce sont eux qui courent très vite vers le premier adversaire et s'écroulent dans ses bras. Lorsqu'ils essaient de taper dans le ballon, c'est toujours une aventure. Les centres ont habituellement un très bon spermatogramme, mais chez les Vintage Whines nous faisons jouer des avants aux postes de centres, ce qui fait que cette caractéristique n'est pas vraiment vérifiée. Les centres sont également connus pour leur rapidité et ceux des Vintage Whines ne font pas exception à la règle. Ils sprintent fréquemment du terrain vers les toilettes (ou vers le bar, pour refaire le plein). Ils possèdent un talent troublant pour se rentrer dedans ou se faire aplatir par les adversaires qu'ils essayaient de désintégrer.

Le Demi d'Ouverture...
dans le Rugby de Vétérans, c'est le poste de la grande rigolade, réservé aux vieux beaux qui croient qu'ils peuvent encore y arriver. Ils font les durs en prenant diverses attitudes, grognant, se mouchant dans leurs doigts, boxant dans le vide, et mettent du velcro à l'intérieur de leur suspensoir. Si quelqu'un s'approche d'eux ils font une des trois choses suivantes : (1) botter le ballon n'importe où (2) courir n'importe où (3) se mettre en position foetale. Chez les Vintage Whines, le poste de demi d'ouverture est réservé à ceux qui sont capables de s'enfiler deux pintes de bière et un double cheeseburger 10 minutes avant le match.

Le Demi de Mêlée...
Un petit gars noueux qui fait beaucoup d'exercice les jours de match. Passe tout son temps de jeu à essayer de rester hors de portée des Avants d'en face. En général il s'enhardit dans le dernier quart d'heure et prend une raclée. Chez les Vintage Whines, traditionnellement,le Demi de Mêlée discute avec l'arbitre, les Avants des deux équipes, les Arrières des deux équipes, les supporters, et les autres rugbymen jouant sur les terrains voisins. Le titulaire actuel du poste est connu pour avoir été observé en train de discuter sur le mode de la dictée sténo même après le match et ce jusqu'à près d'une heure du matin le lendemain.

Les Première Ligne...
Le cercle vicieux de la mêlée. Dans le rugby de Vétérans, ils jouent un jeu séparé avec les Première Ligne d'en face. Souvent ce jeu se passe dans un coin du terrain, sans ballon, pendant que le reste se déroule ailleurs. Après 15 minutes ils sont toujours complètement à la ramasse, et, comme les alcooliques, jurent que c'est la dernière fois. Les tâches alimentaires variées sur le nombril sont un prérequis pour le poste. Chez les vintage Whines, tout ceci ce vérifie, mais les mêmes caractéristiques qualifient également pour jouer Centre ou Ailier. Les Première Ligne des Vintage Whines rechignent à faire le moindre mouvement. Toutefois certains ont été vus sursauter ou se tortiller lorsque leur Seconde Ligne se lie et verrouille sa prise entre leurs cuisses sur tout ce qu'il trouve de commode à attraper.

Les Seconde Ligne...
C'est le poste le plus tranquille. Leur capacité à se reposer entre deux cuisses bien rembourrées, bien arrimés aux poignées d'amour de leurs Première Ligne, peut en amener certains à s'endormir. Ils sont connus pour aimer leur confort et se prélasser bien au chaud sous une pile de joueurs. Un seconde ligne expérimenté peut passer tout un match sans aucun contact de quelque nature que ce soit avec le ballon. Habituellement reconnaissable à sa magnifique paire d'oreilles et à son nez en forme d'Amérique du Sud. Les Seconde Ligne ont une sidérante capacité à continuer à respirer normalement dans des milieux ou prédominent des odeurs pestilentielles. Ils aiment les mêlées et les mystères de la liaison entre les jambes des Première Ligne. Le secret de cette liaison se transmet usuellement de père en fils ou de mère en fille. Des Seconde Ligne ont été observés courant en cercle et envoyant des bisous aux supporters alors qu'ils étaient censés jouer au rugby.

Les Troisième Ligne...
Chez les Vintage Whines ce sont basiquement des méchants garçons qui n'ont jamais grandi. Ils ont cependant appris à déléguer les vrais plaquages à des collègues plus jeunes. Les Numéro Huit pensent en général qu'ils auraient très bien pu jouer une saison supplémentaire en compétition et se font dévoyer par les flankers pour faire le sale boulot. Le but principal du Troisième Ligne est de terminer le match pas trop décoiffé, et d'être en Première Ligne le soir dans les boites à strip-tease. Ils ont également la capacité de se souvenir parfaitement de tous les matches qu'ils ont disputés, alors que pas le moindre des autres participants n'a le moindre souvenir de leur présence. Certains d'entre eux sont connus pour se raser les jambes et la plante des pieds.

L'Arbitre...
Aisément identifiable par sa position quarante mètres derrière le ballon, même au coup d'envoi. En général un ex-joueur de la plus mauvaise équipe de quatrième série régionale avant de se mettre au rugby de Vétérans. Souvent chez les Vétérans l'arbitre interromp la partie sur une blessure mineure pour aller se jeter un petit verre de blanc. Les arbitres ont récemment pétitionné pour obtenir de l'IRB que l'intérieur des ballons soit recouvert de fer-blanc. Des pois chiches seraient ensuite déposés à l'intérieur, de manière à ce que le bruit ainsi engendré  leur permette au minimum d'avoir une idée de l'endroit du terrain où se déroule le jeu. L'usage qui réserve un vestiaire et une douche séparés à l'arbitre n'existe pas chez les Vétérans. Ceci provoque parfois des scènes excitantes dans les douches lorsque l'arbitre s'avère être une femme.

Et pour récompenser ceux qui ont tout lu jusqu'au bout, la cerise sur le gateau est offerte par l'indispensable Pierrot la Tombal





mercredi 28 octobre 2009

L'Equipe en ligne

En raison de la grève, le quotidien est mis en ligne gratuitement ici

Ne pas manquer l'article de PMB : "Le roi des menteurs"

mardi 27 octobre 2009

Enfin du foot !

Tous les amateurs se souviennent de "Pixie" qui enchanta les tribunes de l'OM il y a quelques années...
A 45 ans, entraîneur d'un club japonais, il n'a toujours pas les deux pieds dans le même sabot :

lundi 26 octobre 2009

Classement britannique : ça se gâte !

Gris ciel sur Castanet ce dimanche.
Les petits poissons lauragais ont été pris dans les filets de La Seyne (humour.)

Une défaite à domicile indiscutable contre des varois solides et efficaces (deux essais partout mais 5 pénalités 1 drop et 2 transformations pour l'ouvreur Marras à 100%).

Le classement est toujours aussi britannique : gardons nous aussi notre flegme !



Fédérale 1 P 4      J1   J2   J3   J4   J5    Classement britannique
   Carcassonne         0     4     1      4     0                      9  
   La Seyne              1     0     4      -3     4                    6
   Marseille              5    -3     1      1     1                      5
   Aubenas               0     0     4      0     0                     4
   Castanet              0     1     0      4    -4                      1
   Chambéry            2     0     0     -3     0                     -1
   Mazamet             -2    0    -3      0     0                     -5
   Montmélian         -4    1    -4      0      0                    -7

Un petit plaisir en passant : ce joli transport de 3° ligne (qui finira en essai pour Castanet ) :





mercredi 21 octobre 2009

WWILF addict

Voilà : je wwilfe. Tous les jours. Je ne peux pas m'en empêcher.
Je n'ai jamais réussi à tenir plus de 5 secondes sur une planche à roulette ou à poser mes doigts en même temps sur deux cordes à la fois, alors j'ai choisi le wwilf.
Pour ceux qui ne connaissent pas ce sport : wwilf est l'accro-nyme de "what was I looking for ?" ("qu'est-ce que je cherchais, déjà ?"), vous l'avez compris ça se pratique sur internet, avec un navigateur et du temps à perdre.
Qu'est-ce que je cherchais, déjà ? cette question est au surf ce que la coda est à la fugue ou le butoir de fin de voie au petit train de banlieue : le signal de la fin des rêvasseries, coup d'oeil affolé sur la montre et rendez-vous manqué ("les embouteillages", "un accident sur la rocade","la neige"...)
Mais si on voit le bon côté des choses, c'est aussi en pratiquant ce sport qu'on tombe parfois sur les petites perles cachées du web, en sautant d'hyperlien en hyperlien comme les héros de science-fiction de mon adolescence franchissaient en fermant les yeux les failles du continuum spatio-temporel pour aller s'en jeter un chez Jabba le Huth. Mais je m'égare.
Et donc, récemment égaré hagard sur la toile, un jour où je ne savais vraiment plus ce que je cherchais, (déjà,) j'ai atterri sur ceci : Une interview d'Arthur Honegger en 1927 dans "La revue musicale" (cliquez sur l'image pour une lecture plus confortable)






Etonnant, non ? (La revue musicale est en libre téléchargement sur google books )

C'était notre séquence Culture.


lundi 19 octobre 2009

Ne changez rien !

Chambéry-Castanet : 17-20

     Fédérale 1 groupe 4 (Classement britannique + bonus)

  1. Carcassonne    0    4    1    4                   9
  2. Castanet          0    1    0    4                    5
  3. Aubenas          0    0    4    0                   4
  4. Marseille          5  -3    1    1                   4
  5. La Seyne          1    0    4  -3                   2
  6. Chambéry        2   0    0    -3                 -1
  7. Mazamet         -2   0  -3    0                  -5
  8. Montmélian     -4   1  -4    0                  -7

Et oui, au point où nous en sommes la mayonnaise a pris, à base de combat (beaucoup) et de réussite qu'il a fallu forcer sur les deux derniers matches, après qu'elle se fût* refusée au mois de septembre...

Pourvu que ça dure !

Note : le classement dit "britannique" (nobody's perfect) accorde 4 points à qui gagne à l'extérieur, 2 points à qui fait match nul à l'extérieur, 0 point à qui perd à l'extérieur ou gagne à domicile, -2 points à qui fait match nul à domicile, -4 points à qui perd à domicile. Les points de bonus s'additionnent comme dans le classement habituel. L'intérêt de cette manière de compter est de donner une vision "corrigée des variations migratoires" du championnat à un moment donné. Lors du dernier match de la poule, le classement britannique rejoint parfaitement le classement normal. (Sauf si j'm'a encore gourré en comptant les points, zut alors).

(au bout de ce lien les résultats complets sur le site It's rugby)


* (j'ai bon, là ?)

jeudi 15 octobre 2009

lundi 12 octobre 2009

Nimby

A la une de Libé ce matin :



















Renseignements pris, cette décharge secrète n'aurait rien à voir avec une pollution nocturne.

Il n'empêche que c'est tragique, ce truc (c'est pourquoi je me dépêche d'en rigoler).

C'est l'application au niveau national (et on parle de LA FRANCE quand même...) du célèbre principe du NIMBY qui a fait plus pour le recrutement des militants "écologistes" dans le monde que les gesticulations en parapente à moteur de certaine icône médiatique...

NIMBY (= not in my backyard !) (pas dans mon jardin) c'est l'opposition radicale à toute forme de pollution (sauf si elle est loin et qu'on ne sait pas).

Le développement durable vu par EDF, ça n'a pas beaucoup changé depuis Fessenheim (mise en service en 1978). Le problème de la gestion des déchets avait été résolu : on allait tout balancer à la mer et on en parlait plus.
Les poissons ont dit NIMBY ! et depuis on en parle.
Des politiques optimistes se sont même imaginé qu'on pourrait trouver un trou par chez nous pour planquer tout ça... Mouais, ça fait un moment qu'on tourne en rond pour le creuser, le trou...
En attendant, si on allait (discrètement) vider tout ça dans le jardin des autres ? en Sibérie en plus ça tombe bien ils vont pouvoir faire pousser des tomates énormes dans leur backyard, ça les changera des concombres.

Pendant ce temps on pourra rouler propre dans nos voiturettes électriques...

(Enquête de Laure Noualhat et Eric Guéret demain soir sur ARTE)

vendredi 9 octobre 2009

7 à dire (Cyrano Olympique)























"Le comité international olympique a validé l'entrée du rugby, sous sa forme à 7, aux Jeux Olympiques"

Ah ! Non ! C'est un peu court, jeune homme !
On pouvait dire... oh ! Dieu ! ... bien des choses en somme...
En variant le ton, —par exemple, tenez :

...
Curieux : " de quoi sert cette oblongue capsule ? "
Amical : " ouais on va défiler avec tous les autres chouettes copains de la grande famille olympique "
Soupçonneux : " le CIO de toutes façons c'est tous des pourris "
Pessimiste : "on est nuls au 7 et personne le regarde alors, ça va pas le faire "
Mondialiste : " ça va booster les statistiques olympiques des îles Fidji "
Rien compris : " allô ? Monsieur Lesept ? "
Pas attentif : " bof moi je risque pas d'y aller je suis handicap 18 et en plus en ce moment je putte comme un gland "
Méditerranéen : " le rubi ? aux jeux olympiques ? à Sète ? oh putain ! "
Fêtard : " on va arroser çà au Cinzano olympique "
Syndicaliste : " et allez donc huit chômeurs en plus "
Opportuniste : " bonne nouvelle, en ce moment on est que douze à l'entraînement "
Dubitatif : " le rugby ascète c'est bien mais le rrubi cassoulet-confit c'est pas mal non plus"

Et à la fin de l'envoi, m... j'ai mis le pied en touche. 




mercredi 7 octobre 2009

Aïe aïe aïe










On est pas sortis de l'auberge...

Ethique ?

J'ai tiqué en lisant l'Equipe aujourd'hui :
"il faut faire attention ; si on ne protège pas notre différence, notre valeur marchande s'en va."(Pierre Camou)

Franchement démoralisant.

lundi 5 octobre 2009

Rugby

Quelques photos de rugby de filles...

(match Ampuis-Nice de ce dimanche, les photos sont d'Alice) (cliquez dessus pour les agrandir)


















































dimanche 4 octobre 2009

On est pas des chats noirs !

Troisième match aujourd'hui pour Castanet en Fédérale 1, le premier à domicile après deux défaites : à Carcassonne 22-12 (menant 9-0 après avoir eu l'essai du K-O au bout des doigts, ils manquent le BD après avoir fait trembler les favoris de la poule) et à Aubenas 12-9 (une pénalité à la dernière minute les prive du match nul).

On en est sûrs maintenant : les champions de F2 2008-2009 ont le niveau pour jouer en F1 !

Vainqueurs ce jour de Marseille-Vitrolles à domicile (18-15) on peut même affirmer qu'ils ne sont pas poursuivis par la malchance, (comme le ton un peu chafoin du début de ce billet aurait pu vous le faire croire) : en ce dimanche après-midi très ensoleillé, les castanéens se sont remboursés de leurs frustrations passées en résistant "contre toute évidence" à la domination des Marseillais pendant toute la deuxième mi-temps, après avoir fait la différence en première période malgré le manque de précision de leur buteur.
Au passage Nikê la déesse de la victoire leur a octroyé un amical petit bonus en déviant d'un souffle la dernière tentative de l'ouvreur marseillais : j'étais sur la trajectoire, ça s'est décidé dans les deux derniers mètres : à gauche !... (de çà : /             /)  ;o)

Marseille est de toute évidence armé pour en gagner d'autres à l'extérieur, et c'est bien sûr ce que tout Castanet espère maintenant :o)

jeudi 1 octobre 2009

Spores à risques

Aujourd'hui j'ai cueilli pour vous ce magnifique carpophore dans Libé :



L'objet illustre un article alléchant  de Jacky Durand intitulé "Girolle et j'y reviens".
Arf, le sympathique cryptogame ici représenté est (au mieux) un lactaire poivré, (mais je ne suis pas mycologue).
Bon, on ne va pas en faire tout un plat, c'est encore le documentaliste qui va porter le chapeau.